Présentation

L’Institut de la Gestion Déléguée, créé en 1996, est une fondation d’entreprises reconnue d’utilité publique qui, depuis 25 ans, regroupe l’ensemble des parties prenantes à la gestion des services publics.

L’IGD a construit ses activités en se plaçant comme un centre de réflexion et d’initiative, réunissant tous les acteurs des services publics locaux, dans l’objectif d’améliorer et de promouvoir la gouvernance et la performance de ces derniers, notamment lorsque leur gestion est déléguée.

  • Il est la seule instance dans laquelle se retrouvent l’ensemble des parties prenantes à la gestion des services publics, qui unissent leurs efforts et confrontent leurs points de vue dans la recherche de la plus grande efficacité des services publics, au bénéfice de nos concitoyens.
  • Il permet d’anticiper l’impact des réformes législatives et réglementaires, de faire évoluer les concepts juridiques et économiques sous-jacents et d’accompagner la créativité des acteurs, en particulier en matière de conception de contrats globaux de long terme.
  • Il agit pour développer une argumentation objective afin de faire prévaloir des concepts, des démarches et des outils partagés, en s’appuyant sur des analyses économiques objectives.
  • La rigueur de ses travaux, avis, publications en ont fait un interlocuteur privilégié des pouvoirs publics pour toutes les questions juridiques liées à la gestion des services publics et ce, au-delà même de la gestion déléguée.

Il réunit :

  • ceux qui organisent les services d’intérêt économique général pour répondre aux besoins collectifs et qui peuvent en déléguer la gestion : l’Etat, les collectivités territoriales et leurs établissements publics
  • ceux qui exploitent ou financent ces services, entreprises privées ou publiques
  • ceux qui attendent que ces services répondent à la satisfaction de leurs besoins, qu’ils soient usagers, clients, consommateurs ou contribuables
  • ceux qui exercent le pouvoir de contrôle de l’Etat
  • les représentants du personnel
  • les experts et conseils.

L’Institut est un organisme pluraliste et œcuménique. L’indépendance de l’Institut, son statut de fondation, son caractère non lucratif et la volonté constante de son équipe, lui permettent de conduire réflexion et action, d’effectuer des travaux d’analyse et de synthèse fiables, de concevoir des solutions équilibrées et consensuelles, de préconiser des orientations en synergie avec les réalités économiques, sociales, juridiques et financières.